Comment changer durablement ?

La façon dont nous agissons, les comportements que nous avons, sont influencés par nos convictions, nos valeurs, nos modes de pensées. Si nous voulons changer, il ne suffit donc pas d’apprendre de nouvelles façons de « faire les choses », mais parfois aussi de prendre conscience de notre « façon d’être ».

CommentChangerPour obtenir des résultats visibles, nous menons des actions spécifiques. Nous avons donc des comportements que nous espérons efficaces par rapport au but souhaité. Par exemple, si je veux obtenir une information d’un collègue, je vais aller lui demander. Dans cet exemple, si je cherche l’efficacité et la rapidité (qui peuvent être des valeurs pour moi), je vais peut-être préférer un mail court et direct. Si je valorise la qualité des relations (autre valeur), je vais privilégier une discussion orale… ce qui peut être considérer comme une perte de temps par mon interlocuteur.

Pour l’écrire de façon simple : nos modes de pensées vont influencer nos actions, qui permettent d’obtenir un résultat.

Le niveau des modes de pensées, sous-jacent aux actions est souvent moins visible, inconscient, et a pourtant un impact très important sur la capacité de changer de chacun et sur l’atteinte des résultats souhaités. Imaginez que votre manageur vous ait demandé de mieux travailler avec une autre équipe interne. Si vous êtes convaincu d’avoir raison, et d’être le seul à savoir comment réaliser la tâche, votre comportement sera certainement moins ouvert et la collaboration avec vos collègues risque d’être un peu difficile. Si au contraire, vous êtes curieux de comprendre comment l’autre équipe décode la situation, il est possible que la collaboration se passe différemment.

Les formations s’adressent le plus souvent au niveau des comportements, des actions. C’est parfaitement adapté lorsqu’il s’agit d’un changement « technique », un apprentissage d’un « geste » spécifique, y compris managérial. Il est évidemment utile de connaitre par exemple les 5 étapes de la délégation avant de le faire pour la première fois.

Nous pensons cependant qu’un changement durable, « adaptatif », nécessite un travail au niveau moins visible de nos modes de pensées et convictions. C’est ce que nous appelons la « Maîtrise de soi / Connaissance de soi » (Self Mastery), qui comprend la prise de conscience de ses modes de fonctionnement interne, le développement de la capacité à prendre un temps de recul et d’intégrer d’autres visions d’une situation, une meilleure connaissance de ses valeurs et convictions.

A partir de là, il est possible d’explorer le deuxième levier d’action : «la maitrise de la relation à l’autre » (Relationship Mastery) : comment avoir des conversations constructives, mieux gérer les divergences de point de vue, savoir faire du feedback efficacement.

Dans nos interventions, nous avons à cœur d’explorer ces deux leviers d’action, en adaptant les contenus et modalités en fonction des enjeux de nos clients, afin d’assurer un impact sur la durée des changement souhaités.